Pour ceux qui n’auraient pu assister à cette conférence – fort intéressante – vous trouverez ci-après le diaporama réalisé par Philippe Chaigne, des explications sur les diapositives ainsi qu’un résumé.    —> Visionner le diaporama.


Résumé de la conférence

Que peut-on retenir de cet exposé de 50 minutes ?

  • L’importance des infrastructures et des ouvrages construits sur une période de 20 ans entre 1960 et 1980. Le Canal de Provence représente un patrimoine technique d’une valeur actuelle de 2&nbspmilliards d’euros. Les ouvrages n’ont pu être réalisés qu’après la construction du très grand barrage de Serre Ponçon.
  • La concession de l’ouvrage faite par l’État en 1963 pour une durée de 75ans (Année 2038) a été cédée à la Région en 2008 dans le cadre de la décentralisation.
  • La sécurité de la ressource à partir du Verdon est largement assurée par le potentiel de la rivière qui est en moyenne chaque année de 850 millions de m3. Les besoins actuels sont de 200 millions de m3 et de l’ordre de 300 à 400 millions de m3 dans une trentaine d’années, en dessous de la dotation de 660 millions de m3.
  • Les fortes variations du régime hydrologique du Verdon au cours de l’année sont régularisées par le réservoir de Sainte Croix dont la capacité est de 700 millions de m3 dont 250 millions sont affectés au Canal de Provence.
  • La sécurité du transport est assurée au mieux grâce à la « Régulation Dynamique » ou informatique, télétransmission, télécommande du mouvement des eaux permettent une grande maîtrise du fonctionnement.
  • Le mode de distribution, réseau en charge permettant l’aspersion à la demande avec comptage des volumes et limitation des débits permet de réduire sensiblement les consommations d’eau par rapport aux méthodes anciennes – main d’eau et tour d’arrosage.
  • Le budget annuel est de l’ordre de 100 millions d’euros couvrant en particulier les charges de personnel 25 millions, les amortissements et provisions 27 millions soit 1,3 % de la valeur du patrimoine, les dépenses extérieures 40 millions. Les recettes de vente d’eau couvrent 70% de la recette globale.
  • Pour Venelles le Canal de Provence fournit l’eau brute à la Régie des Eaux, 850 000 m3 pour l’année, pour un montant de 230 000 € soit 0,27 € le m3. Le réseau du Canal qui couvre largement le territoire communal et comprend 40 km de canalisations équipe également 500 hectares de terres agricoles avec 300 bornes d’irrigation ; par ailleurs 700 branchements à usage divers alimentent les maisons qui sont en dehors du réseau d’eau potable et quelques industries, il existe aussi 300 postes d’irrigation non agricole. Les recettes qui viennent s’ajouter aux livraisons d’eau à la Régie sont certainement de l’ordre de 500 000 €.

Explications du diaporama

Présentation des 36 diapositives

  1. Présentation de l’exposé
  2. Carte de la Provence mettant en valeur d’une part le barrage de Serre Ponçon et le canal usinier EDF de Durance jusqu’à Saint Chamas, d’autre part le barrage de Sainte Croix avec le canal mixte jusqu’à Vinon et le Canal de Provence
  3. Un peu d’histoire
  4. Le décret de concession de l’Etat pour le Canal de Provence en 1963
  5. Carte d’ensemble du Canal de Provence
  6. Le barrage de Sainte Croix et présentation générale des ouvrages du Canal de Provence. Capacité du réservoir 700 millions de m3.
  7. Partiteur de Boutre près de Vinon
  8. Section de galerie
  9. Percement de galerie
  10. Vue aérienne d’une partie de canal
  11. Section de canal
  12. Schéma d’un brise charge
  13. Aqueduc de Saint Bachi près de Jouques
  14. Réservoir du Vallon Dol près de Marseille
  15. Station de pompage de Saint Hippolyte à Venelles –extérieur
  16. Station de pompage de Saint Hippolyte – intérieur
  17. Plan d’ensemble
  18. Enrouleur pour l’irrigation par aspersion
  19. Définition de l’utilisation de l’eau – Rural-Commune-Industrie
  20. Répartition des volumes distribués 38% Rural ; 28% Urbain ; 34% Industriel.
  21. Borne d’irrigation avec compteur et limiteur de débit
  22. Répartition des volumes et des recettes
  23. Sécurité de la ressource
    1. Besoins actuels 200 millions de m3
    2. Besoins futurs 300 à 400 millions de m3
    3. Dotation 660 millions de m3-Ressource du Verdon 850 millions de m3
    4. Réservoir de Sainte Croix 700 millions de m3
    5. Volume réservé pour le Canal de Provence 250 millions de m3
  24. Climatologie – Actuelle- Scénario d’évolution possible
  25. Sécurité sur le transport et la qualité de l’eau :
    1. Fonctionnement – Entretien des ouvrages
    2. Réservoir de Bimont, capacité 25 millions de m3
    3. Télésurveillance-Télécontrôle – Régulation dynamique
    4. Surveillance de la qualité en temps réel.
  26. Barrage de Bimont vue 1
  27. Barrage de Bimont vue 2
  28. Réservoir des Pinchinats-12000 m3
  29. 29 Réservoir de Saint Canadet- 2000 m3
  30. 30 Centre de télécontrole du Tholonet
  31. Le Canal de Provence en chiffres :
    1. Valeur actuelle du patrimoine 2000 millions €
    2. Budget annuel 109 millions € – Recettes de vente d’eau 70 millions € – Charges de personnel 25 millions €
    3. Amortissement et provisions 27 millions € soit 1,3% de la valeur du patrimoine.
  32. Le château du Tholonet, siège de la Société du Canal de Provence
  33. Quelques données sur Venelles :
    1. Volume d’eau brute acheté en 2007 : 850000 m3 soit 230000 € soit 0,27 € le m3
    2. Prix de vente du m3 par la REVE 2,50 €
    3. Nombre de branchements à usages divers 700
    4. Surface agricole équipée pour l’irrigation 500 hectares
    5. Nombre de bornes 270- Nombre de branchements non agricoles 300.
  34. Centre d’exploitation de Saint Cannat
  35. Implantations des ouvrages « Canal de Provence » sur Venelles
  36. Carte topographique de Venelles