Prix MignetLe 19 juin s’est déroulée la dernière séance annuelle de l’Académie des Sciences, des Arts et des Lettres d’Aix-en-Provence. Environ 200 personnes étaient réunies en présence du sous-préfet et de diverses personnalités, au château de Lourmarin pour clôturer une année dense, mais aussi pour remettre 7 prix illustres récompensant les meilleures publications de l’année.

Parmi ceux-ci, un excellent ouvrage sur la Résistance en Provence de Robert Macherini, professeur à l’Université d’Avignon, un très émouvant témoignage de Vanthan N’guyen… et le livre de Jean-Marc Héry sur Louis-Félix Chabaud.

Le Secrétaire perpétuel et le président de l’Académie ont tenu à souligner la « résurrection » d’un immense sculpteur qui avait été quelque peu négligé, insistant sur le fait que les Venellois doivent être fiers de leur patrimoine et du travail ainsi réalisé.

Hélas aucun élu n’était présent alors que l’information avait été largement diffusée et que l’assemblée comptait plusieurs Venellois qui, eux, avaient fait le déplacement, dont Madame Lauzier (qui a largement contribué à l’ouvrage dernièrement paru sur l’histoire de Venelles) et Monsieur et Madame D’Hauthuille , propriétaires du château de St Hippolyte.

Jean-Marc Héry, manifestement très ému, a souligné l’importance de cette reconnaissance de son travail, qui a nécessité cinq années de labeur sans aucune aide locale, remerciant au passage ses contacts à l’Opéra de Paris et au Musée d’Orsay, « sans lesquels rien n’aurait été possible ».

Il a déploré, évidemment, que la commune se soit, une fois de plus, tenue à l’écart… montrant par là le peu d’importance accordé au patrimoine qui reste marginal et n’est de toute évidence, pas une priorité… même s’il est considéré avec attention par des instances ou institutions… l’adage se confirme… nul n’est prophète en son pays !

Quoiqu’il en soit, Chabaud est maintenant réhabilité et les travaux de Jean-Marc Héry reconnus et appréciés.