« Il ne s’agit pas de se substituer à la gendarmerie, mais bien d’être attentif à ce qui se passe. »

« Chacun peut devenir acteur de sa propre sécurité et à Venelles, on l’a compris », se félicitent, d’une seule voix, le colonel Frédéric Boudier, commandant le Groupement de gendarmerie départemental et Laurent Nuñez, le préfet de police.

Le maire précise : « Les Voisins vigilants veillent mais ne surveillent pas, sont vigilants sans être des vigiles, alertent les forces de l’ordre sans les remplacer. Le but est de faire baisser la délinquance, et la nouvelle municipalité s’engage grandement.« 

Un article de La Provence du 17 mars 2016