Plusieurs Venellois m’ont interrogé sur la teneur des débats lors de la réunion du 17 novembre organisée par A.V.E (Association Venelles Environnement) « Pourquoi une requête en annulation du PLU ? ». N’ayant pu y assister je ne pouvais rien en dire jusqu’à ce qu’un lecteur occasionnel m’envoie ce petit mot que je vous livre tel quel.

Réunion AVE du 17 Novembre 20166

La présence du Maire à la réunion de l’Association Venelles Environnement du jeudi 17 novembre a permis de mieux comprendre les difficultés rencontrées par l’association dans ses relations avec la mairie au cours de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme – PLU – qui a été approuvé en Conseil Municipal au mois de juillet.

Le président de A.V.E, monsieur Guy-Jean ABEL a précisé les raisons qui ont porté l’association à une requête en annulation du PLU, en particulier, absence de cohérence des textes proposés et documents souvent incomplets contenant des erreurs signalées qui n’ont pas été corrigées. Un tel document aurait du être mieux analysé avant d’être soumis au conseil municipal.

Monsieur le Maire a justifié les procédures retenues par le fait de l’urgence à adopter un tel document avant le mois de mars 2017, date limite à partir de laquelle la commune n’aura plus la maîtrise des procédures pour le PLU qui seront alors confiées aux services administratifs de la MÉTROPOLE. Conscient des imperfections de ce dossier, une délibération a été soumise lors de ce même conseil approuvant la révision de ce PLU afin de prévoir un développement de l’urbanisme de Venelles, maîtrisé et harmonieux. Il a été indiqué que cette révision serait organisée en 2017 en concertation avec tous les Venellois et les associations.

Ces présentations ont permis de constater les fortes divergences entre l’association et la mairie. Un dialogue constructif aurait certainement permis d’éviter une telle situation mais l’absence de réponses aux nombreuses lettres serait à l’origine de cette situation. Nombreuses ont été les personnes présentes surprises par un tel malentendu.