La Provence inaugure un nouveau procédé publicitaire… certains articles sont accessibles si vous visionnez une courte vidéo. C’est le cas du compte rendu sur le conseil municipal de Venelles qui s’est tenu le 13 décembre. L’article est protégé sauf pour les abonnés ou si vous acceptez de regarder une des vidéos qui vous sont proposées. → LaProvence.com. → Quelques extraits ci-dessous…

L’intervention de Didier DESPREZ

Si la situation financière de la commune est encore bonne en 2016, c’est avant tout le fait d’un excèdent de fonctionnement de 1.4M € laissé par vos prédécesseurs et du peu d’investissement réalisé dans l’année.

La situation sera tout autre dans les prochaines années : 2017 devrait être une année charnière avec un excédent de fonctionnement divisé par 2.5 et le lancement de nombreuses études, mais la situation risque fort de se compliquer en 2018,2019 et 2020 si vous persistez à réaliser vos deux projets : Pôle culturel et 3ième salle au parc des sports, projets que l’on considère comme démesuré pour l’un et non prioritaire et luxueux pour l’autre.

Non seulement il nous semble irréaliste de réaliser techniquement ce type d’équipement dans les trois ans mais leur financement va conduire la commune à s’endetter très fortement, sans parler de l’explosion des dépenses de fonctionnement que vous avez largement sous évaluées.

Il y a des promesses électorales qui risquent de mettre à mal notre budget communal !!

Didier DESPREZ

Débat houleux sur la régie des eaux et les orientations budgétaires

Les conseillers s’étaient déplacés en nombre à cette séance, même l’ancien maire Robert Chardon y était présent. Ce conseil fut houleux, un tantinet agressif rappelant les soirées interminables des temps lointains où les leaders politiques de la commune s’apostrophaient. Deux nouveaux élus ont été intronisés : Jean-Claude Bouchter en remplacement de Véronique Heloir (Ensemble pour Venelles) et Marie-Claude Granier remplaçant Marie-Hélène Saussac (Réunir Venelles) toutes deux démissionnaires.

Régie des eaux

La délibération sur le renouvellement des membres de la Régie des eaux de Venelles a été adoptée à l’unanimité, pourtant Robert Chardon demandait la parole. « Que se passe-t-il à la REVE ? J’ai appris qu’il y avait un conflit avec des salariés, qu’un appel d’offres a été annulé et qu’un de vos adjoints aurait acquis un véhicule à un prix inférieur à son coût ». Alain Quaranta a rétorqué, bien que n’ayant pas été mis en cause directement : « Je n’ai pas acheté de voiture à la Régie des eaux, l’appel d’offres a été annulé pour des raisons précises, quant aux employés, ils considèrent que leur rémunération ne correspond pas à leur grade. » Arnaud Mercier s’est engagé à « regarder le dossier du marché de plus près » tout en témoignant sa confiance au président de la REVE. « Aujourd’hui on est en discussion avec le personnel, c’est une situation que je récupère et je fais appel à des spécialistes afin qu’une solution soit trouvée. »

Rapport d’orientation budgétaire

Arnaud Mercier a longuement présenté le rapport d’orientation budgétaire.

« Dans un contexte dégradé par le désengagement de l’État face aux collectivités territoriales et les incertitudes financières liées à l’absorption de la Communauté du pays d’Aix dans la Métropole, le budget 2017 est construit autour de trois axes (…)

Robert Chardon intervenait : « Vous avez fait des promesses sans prévoir la baisse des dotations de l’État, vous arrêtez la baisse des impôts… ». (…) Didier DESPREZ lire l’intervention dans l’encart ci-dessus.

De nombreuses autres questions étaient à l’ordre du jour et nous en ferons état prochainement dans nos colonnes. Le conseil municipal de fin d’année s’est terminé fort tard et visiblement la trêve des confiseurs n’avait pas débuté.

Annie Milesi Manette