ne sont pas neutres, ils sont subjectifs !

Si vous ne l’avez pas lu, le point de vue des représentants des usagers, siégeant au conseil d’exploitation, sur le bilan 2005 de la REVE est intéressant à plus d’un titre. Il comporte des demandes d’explications complémentaires sur plusieurs points et, chose extraordinaire, les réponses de la régie ; celle-ci le plus souvent, botte en touche ou se justifie et même, à la fin de l’envoi, elle accuse !!!

  • Question : Peut-on expliquer l’augmentation du taux d’impayé ?
    • Réponse de la régie : L’augmentation du taux d’impayé est malheureusement inexpliquée. C’est un phénomène récurrent que l’on peut qualifier de ‘manque de civisme’ de la part de certains usagers, y compris de la part de certains usagers du conseil d’exploitation. (Des noms, on veut des noms…)
  • Représentants des usagers : Pouvez-vous nous indiquer la durée du prêt et le montant du capital encore dû par la régie ?
    • Réponse de la régie : L’origine des emprunts que rembourse la régie est pour le moins nébuleux. Il s’agit d’emprunts réalisés par la commune avant 1993 (au moment de la création des budgets annexes) pour des travaux globalisés dont nous n’avons pas de détail ! Ils ont été basculés, sur chaque budget, au prorata des travaux effectués, mais aucune trace n’a pu être découverte.
  • Remarques de la régie : Vos critiques négatives sont abondantes, redondantes voire insistantes. L’aspect positif de la création de la régie et du niveau de service rendu aux usagers passe, quant à lui, presque inaperçu. De par vos remarques péremptoires, votre synthèse reflète une certaine subjectivité.