Un peu tardif le compte rendu de La Provence mais pas mal fait. Intéressant de comparer le même évènement raconté par un journaliste professionnel et par un blogueur… Lequel des deux, vous paraît le mieux rendre compte de la situation, de l’ambiance ? les deux sont probablement complémentaires !

Conseil du 27 juin – La Provence

Hier soir en rentrant de la mairie, j’étais un peu perturbé par le spectacle odieux et dérisoire auquel je venais d’assister, je gardais une oreille disponible pour le match… et j’ai bâclé mon récit… oubliant même d’évoquer le fond du débat. Heureusement le site de l’OMCJ pallie à mon oubli et revient sur les paroles de monsieur le maire, “l’OMCJ était un démembrement du Service Public“.

Trop c’est trop

Ce soir nous n’avons pas tout perdu.

Je voulais titrer “Le bal des hypocrites”, en ces temps de culture participative et populaire j’aurais peut-être dû écrire le ballet… mais la France a gagné, oublions les petitesses et les mesquineries.

Le conseil s’est ouvert à 20h30 précises, France-Espagne oblige. 5 minutes avant l’heure programmée la majorité était au complet, sur le pied de guerre et c’était bien de cela qu’il s’agissait. Les débats s’enflammaient dès la première intervention de M. Chardon qui lors de l’approbation du compte rendu du précédent conseil, voulait apporter une nouvelle pièce, la licence d’organisateur de spectacles de la MJC. Quelques minutes plus tard, quand il lui fut demandé de la faire circuler, que chacun puisse la voir, il répondit qu’il ne l’avait pas, qu’il ne l’avait jamais eue… on assista alors de la haute voltige, un numéro bien préparé, monsieur le maire disant n’être pas au courant, demandant doucement “Robert as-tu ce document” et Robert de répondre “non je n’ai rien” !!! Qui est amnésique ? À défaut d’avoir le respect des élus de l’opposition, M. Chardon pourrait avoir celui des venellois qui n’ont pas à être le jouet de ce genre de magouille… Nous n’étions pas nombreux ce soir de match ; en dehors des élus, du personnel de la mairie et des journalistes, nous n’étions que 5 !

Comme d’habitude je n’ai pas l’intention de vous faire un compte rendu fidèle, ni exhaustif, seulement donner une idée de l’ambiance, des débats, d’ailleurs pas forcément dans l’ordre…

  • Le geste a été rapide, furtif mais M. Briançon a vu un doigt d’honneur, le doigt de M. Caillaud. Quand j’ai regardé, le pouce était vers le bas, pollice verso, comme celui de l’empereur ordonnant la mise à mort du gladiateur vaincu… je vous laisse juger de la signification réelle de l’un ou l’autre geste !
  • À propos de la délibération sur la demande de constitution d’une commission de la culture, M. Briançon a lu une déclaration que vous pouvez trouver sur Venelles.info
  • Pour la première fois ce soir j’ai entendu Damien De BEAUREGARD parler. Je peux le confirmer, il parle, je savais déjà qu’il écrivait puisqu’il est le rapporteur attitré du conseil mais il peut aussi parler, éventuellement pour dire qu’il ne se souvient pas… amnésique lui aussi ?
  • J’ai aussi entendu M. Caillaud lire ou plutôt j’ai essayé de l’entendre. Un peu de brouhaha bien sûr mais quand même, il parle mal, à voix basse, incompréhensible alors que j’étais tout près… il ne doit pas être habitué !

Plutôt écœuré par ce que j’ai vu et entendu ce soir, je m’arrête là. Si les souvenirs me reviennent je compléterais au fur et à mesure et vais aller regarder la fin du match.