Qui va répondre à Jeune adulte, lui redonner un peu d’espoir ? Un commentaire sur Venelles pour Vous qui nous interpelle tous, pas seulement les candidats !

J’ai 22 ans, je travaille depuis 2 ans, et j’habite toujours chez mes parents. J’ai une copine, qui fait plein de stage pour essayer d’avoir quelque chose au bout. Stages d’hôtesse commerciale qu’elle est obligée de suivre à Aix. Rien sur Venelles ! J’ai lu sur un autre blog une lettre des commerçants Venellois qui demandent pleins de trucs au prochain maire.

Bonne idée ! Et si ces commerçants et entrepreneurs commençaient déjà à offrir leur chance aux jeunes Venellois ? Pourquoi avons-nous tant de mal à y trouver un stage ou un apprentissage ? Nous devrions être tous solidaires, les jeunes et les vieux, les commerçants et les jeunes, les sans voitures et les motorisés.

J’ai lu une réponse sur un autre article où Mme Coursol proposerait aux jeunes des jobs d’été, un forum à l’emploi jeune ou un truc comme ça.

Pour que cela marche, il faut créer un blog spécial pour ça, où les entreprises et les jeunes pourraient communiquer rapidement sans passer par un bureau où les jeunes sont intimidés et où on leur demande x papiers. Ce site permettrait aussi de se passer des tuyaux entre jeunes : tiens, untel a besoin d’un gars pour sa pelouse, un autre pour repeindre une pièce, ou le conduire faire ses courses, etc.

Être solidaire, cela veut surtout dire créer une toile, un réseau, où l’on peut entrer à tous les niveaux. Pas un tube avec une seule entrée et une seule sortie. Pour que ce site soit vivant, il faut que quelqu’un s’en occupe tous les jours. Telle demande n’a pas reçu d’offre, alors il faut relancer, faut mordre au train les entreprises ou faire un appel à la population. Et vous savez quoi ? La petite vieille du quartier qui a reçu pour Noël un ordi avec internet va peut-être découvrir sur ce site que son petit voisin serait d’accord pour l’amener une fois par semaine faire ses courses !

Et, bon sang, faites qq chose pour des couples comme le mien : je travaille et je ne peux rien trouver pour me loger. Si ce site existait, il y aurait peut-être une vieille dame qui serait d’accord pour me louer son rez de chaussée maintenant qu’elle se trouve toute seule ?

Puisque vous êtes venus jusqu’ici visionnez le diaporama : SURVIVRE

19 réponses à “J’ai 22 ans… et j’habite toujours chez mes parents”

  1. evelyne coursol / 26 Fév 2008 12:47 #

    Ma réponse à jeune adulte est faite sur le site Venelles pour Vous.

    Évelyne Coursol

    Si j’ai bien vu c’est ICI (4 commentaires).

  2. Caroline CLAVEL / 25 Fév 2008 3:05 #

    Chantal,

    Veuillez prendre note que la liste Venelles Proximité compte une colistière étudiante de 18 ans…
    Cordialement, Caroline Clavel

    • DD / 26 Fév 2008 6:38 #

      Vous pouvez nous la présenter ?
      Et aussi les autres membres de la liste ?
      J’ai sous les yeux la plaquette PROJET de Jean-Pierre Saez, page 7 j’ai bien la liste et les photos de l’équipe mais pour la plupart d’entre eux je ne sais rien de ce qu’ils sont !!!

    • Caroline CLAVEL / 26 Fév 2008 10:13 #

      Je vous convie à notre meeting de présentation de l’équipe qui aura lieu jeudi 28 février à 19h à la salle des fêtes.
      A bientôt, C. Clavel

    • DD / 26 Fév 2008 11:43 #

      Désolé je n’y serai pas mais j’espère trouver quelqu’un qui nous racontera.

    • sympathisant ump un peu déçu / 26 Fév 2008 12:16 #

      Madame Clavel, moi non plus je ne pourrais pas me déplacer pour aller à votre meeting. Croyez bien que j’en suis désolé.
      Permettez moi de vous dire que je trouve que la liste UMP sur Venelles ne joue pas vraiment la transparence. Et c’est dommage. Nous sommes dans un monde ou le citoyen veut et peut s’informer sur quasiment tout. Les temps ont changé et lorsqu’on ne laisse pas libre accès à l’information, les gens pensent immédiatement qu’on leur cache quelque chose. Ont-ils tort ou raison, là n’est pas le débat. Mais c’est un constat. Vous êtes désormais obligé d’être totalement transparent sous peine d’être totalement opaque.
      Et on ne peut pas répondre à ceci : venez nous voir ! Tout se dématérialise et on n’a plus besoin d’avoir un contact physique pour voter pour quelqu’un.
      Je trouve vraiment dommage que ce virage franc n’ait pas été négocié par votre liste.
      J’espère vivement que vous serez plus à la pointe, plus ouverts, plus conviviaux pour les prochaines échéances.

    • Claude Bouillet, / 26 Fév 2008 12:44 #

      Vous pouvez aussi faire connaissance avec l’équipe de Venelles à Coeur ce mercredi 27 février en salle des fêtes à 19 heures. Vous avez pu voir tous nos colistiers en photo sur notre site, vous les verrez “pour de vrai”. C’est sûr la soirée sera des plus intéressantes.

    • Anna / 26 Fév 2008 6:38 #

      Et, pour vous faire une idée d’ensemble, ne ratez pas la réunion publique d’Evelyne Coursol Vendredi 29 février à 20h30, Salle de la Grande Terre (en face de la gendarmerie).
      Vous pourrez réagir, interpeller les membres de la liste, leur poser vos questions : le but de la soirée est d’avoir la plus grande réactivité possible.
      N’hésitez pas à venir vous exprimer et détailler ensemble le programme de Mme Coursol.

  3. Faut pas exagérer non plus ! / 24 Fév 2008 11:34 #

    J’ai envie de vous répondre que quand on a 22 ans, on a la vie devant soi. Ne cherchez pas toujours auprès des politiques la réponse à tous vos problèmes (qui n’en sont pas de véritables, soyez honnête avec vous-même).
    Soyez moteur de votre vie. Ne soyez pas condescendant avec vous !
    Etre chez ses parents à 22 ans n’est pas anormal aujourd’hui. Je vous rappelle que le “tanguysme” commence à 30 ans, vous avez de la marge !!!
    Toutes les gens vous répondent : “mon pauvre petit” parce que nous sommes en période électorale !
    Allez de l’avant !! Ne larmoyez pas !! Si vous relisez votre message dans quelques années vous penserez certainement : “j’étais un jeune couillon…” enfin j’espère que vous penserez ça !!
    Signé : un jeune qui vient de quitter ses parents à 27 ans, et qui se dit que tant qu’on a la santé….
    Allez “kopf hoch” comme disent les Alsaciens !!
    Et ça veut dire : On garde la tête haute quand on a pas de raison de la baisser !
    Salut !

    • Claude Bouillet, / 25 Fév 2008 11:25 #

      Pourquoi réagir de cette façon “Faut pas exagérer non plus!” ?
      Tout le monde n’est pas un “battant” dans une société de loups.
      Ce jeune de 22 ans exprime un désarroi, et c’est bien. Il est adulte (depuis 4 ans) et pense qu’à son âge on peut “voler de ses propres ailes”. Pourquoi pas ? Il pense et exprime sa pensée selon laquelle la société ne répond pas à ses attentes et il a raison de s’exprimer pour dire qu’il attend autre chose de la société.
      Certains pensent peut-être que le “cordon ombilical” doit être coupé à trente ans. Moi je suis de ceux qui pensent que ce sont les circonstances d’une société de plus en plus élitiste et individualiste qui le veulent ainsi, et pour avoir vécu une autre jeunesse, je pense que l’on pourrait voir les choses autrement.
      L’erreur serait de se résigner devant ce qui apparaît comme un déroulement normal de la vie qui justement n’est pas normal. En d’autres temps (mai 68) une jeunesse avait aussi voulu se rebeller face à une société au chemin défini par leurs parents. Un certain haut personnage de la République fustige un peu rapidement aujourd’hui ces mouvements qu’il n’a connu qu’en “culottes courtes”.
      Pourtant ces jeunes d’alors avaient raison, tout simplement parce qu’ils refusaient de se résigner.

    • Claudine / 26 Fév 2008 6:46 #

      Cher “Faut pas exagérer non plus !”,
      Une chose est sûre : quand dans quelques années vous relirez votre commentaire ci-dessus, vous serez toujours incapable de comprendre à quel point il n’était pas gentil.
      Car vous êtes d’une telle intolérance, d’un tel anti-jeunisme, que votre cas est désespéré. Pour vous, un jeune n’est qu’un petit jeune, n’est-ce pas ? A la limite du jeune, puisqu’on y est. Il faudrait presque que ces petits s’excusent d’exister et d’espérer avoir une place parmi nous.
      La prochaine fois que vous les regarderez d’un air pas gentil, essayez de vous rappeler une chose : c’est eux qui vont payer votre retraite, ce n’est pas vous qui vous l’êtes payée. Ne l’oubliez jamais.
      Alors, un jeune qui ne travaille pas, c’est un vieux qui aura du mal à boucler son budget. Ce sera vous aussi.
      Chère Claudine,
      Désolé mais les gros mots ne servent pas la cause que vous voulez défendre, les injures non plus. J’ai mis en italique les mots ou bouts de phrases modifiés. Il est vrai que les jeunes paieront nos retraites… comme nous avons payés celles de nos parents.

    • Claudine / 27 Fév 2008 8:54 #

      En effet, monsieur Daix.
      Je me suis bêtement mise au même niveau que le pseudo “Faut pas exagérer non plus” qui avait écrit : “Si vous relisez votre message dans quelques années vous penserez certainement : “j’étais un jeune c…”
      Lire plus haut le mot entier.
      Ceux qui laissent les jeunes sur le bord du chemin scient tout bonnement la branche où ils se croient confortablement installés. Les jeunes sont notre assurance vie. A tous ! C’est le cycle de la vie.
      Pour en avoir vu pas mal, je peux dire que la plupart de ceux qui méprisent les jeunes sont les mêmes qui râlent, lorsqu’ils deviennent impotents ou tout simplement seuls, que les jeunes ne font rien pour aider les vieux.
      Les mots “SOLIDARITE” et “FRATERNITE” doivent retrouver leurs lettres de noblesse.

    • DD / 27 Fév 2008 9:34 #

      Chère Claudine,
      Tout à fait d’accord pour l’essentiel de votre commentaire et votre conclusion… mais je ne suis pas certain que ceux qui râlent, lorsqu’ils deviennent impotents ou tout simplement seuls soient aussi ceux qui méprisent les jeunes. Dans ce domaine la justice immanente !!!

    • Claude Bouillet, / 27 Fév 2008 3:02 #

      Pour aller dans le sens de Claudine, sans “gros” mots, Je dirai simplement que les jeunes sont l’avenir de notre société. C’est je pense la première notion à prendre en considération par les décideurs d’aujourd’hui.
      Ne jetons pas la pierre aux jeunes, ils sont ce que nous, plus âgés, en avons fait.

  4. Claude Bouillet, / 22 Fév 2008 11:52 #

    Je ne suis pas certain qu’à Venelles à cœur nous soyons en mesure de répondre pleinement au désarroi de ce jeune homme.
    Ce que je peux certifier, c’est qu’avec tous mes colistiers nous sommes sensibles à de telles situations, et nous avons la volonté de les entendre. Notre maître mot est la solidarité. C’est à mon sens la moitié du chemin parcouru pour tenter d’apaiser ces désarrois.
    Notre programme prévoit des mesures qui vont dans le sens des suggestions écrites dans l’appel de ce jeunes adulte.
    Courage jeune adulte vous avez toute la vie devant vous. Tenez bon, avec votre copine. Nous arrivons!

  5. renée / 22 Fév 2008 8:12 #

    Ce commentaire fend le cœur. Contrairement au document “survivre”, cette jeune femme a un travail et elle ne peut pas se loger.
    Malheureusement, ce ne sont pas nos politiques locaux (et ils le savent bien : voir leur quasi silence ou leurs paroles pour ne rien dire) qui apporteront des solutions à son problème et à celui de tant d’autres.
    Seules nos grosses têtes pensantes parisiennes, pourraient éventuellement lui venir en aide. Le problème c’est que tant que l’on favorisera l’argent à l’humain, nous n’avons aucune chance de résoudre ce problème.
    Tant que ne sera pas décidé qu’avoir un toit décent au dessus de sa tête est une priorité et que les dispositions draconiennes nécessaires ne seront pas prises, aucune chance que nos jeunes voient le bout du tunnel. Cette situation est insoutenable mais je ne compte pas sur nos dirigeants pour voir clair : bien logés, bien lotis, ils n’ont aucune conscience de cette situation, ils ne vivent pas sur la même planète.

    • marc / 22 Fév 2008 9:13 #

      Effectivement Renée c’est un témoignage qui montre le désarroi qui touche les personnes victime du mal logement. J’ai également été confronté à cette situation à savoir l’impossibilité de me loger sur Venelles mais heureusement j’ai pu compter (certains n’ont pas cette chance ) d’une grande solidarité familiale.
      C’est une des raison qui m’a poussé à m’engager dans l’équipe de Venelles en Vie.
      Quant vous dites que les politiques locaux n’ont aucun pouvoir vous vous trompez. Il est tout a fait possible de mettre en œuvre une véritable politique sociale du logement sur nos communes et faire en sorte que nos jeunes actifs mais aussi nos moins jeunes puissent avoir un avenir dans notre commune. C’est un engagement fort de notre équipe.

  6. Sylvie Lefebvre-Goirand / 22 Fév 2008 4:52 #

    cher Jeune de 22 ans, Venelles à coeur n’a pas la prétention d’avoir toutes les solutions mais je peux vous assurer que les préoccupations des jeunes à Venelles, font et feront partis de nos Priorités. Vous découvrirez dans notre programme, disponible dans quelques jours, les quelques pistes que nous vous proposerons de développer afin de essayer de remédier aux problèmes que vous rencontrez. Je vous invite à venir écouter Serge Briancon développer ces points précis et d’autres lors de notre meeting de campagne le Mercredi 27 février à la salle des fêtes.
    Cordialement
    Sylvie Lefebvre-Goirand

  7. Chantal / 22 Fév 2008 4:42 #

    La liste de Serge BRIANCON est la seule à avoir un jeune de 20 ans, je pense que son programme ira dans le sens des jeunes.