Toutes les promesses faites lors des campagnes électorales ne sont pas destinées à être tenues ! Dans le compte rendu du dernier conseil d’administration de la REVE on peut lire « relevons la sagesse du Conseil Municipal d’abandonner le projet de démolition du château d’eau et l’installation d’un surpresseur évitant une surcharge financière de l’ordre de 600 000 €. » Jean-Pierre SAEZ en avait “REVÉ” mais il ne sera pas le maire de Venelles les deux églises !