Certains vont se demander pourquoi j’évoque cette petite ville italienne située au nord d’Assises, en Ombrie, à 25 km de Pérouse ? Parce que Pénélope a découvert que Venelles serait bientôt jumelée avec Valfabbrica. →

La tentation de V…alfabbrica

Si gémellité il y avait, elle ne pouvait être que dizygote. L’une pesait deux fois plus que l’autre, 8 367 contre 3 541 et les dissemblances physiques ne s’arrêtaient pas là, la maigrichonne était noble et altière avec ses quatre églises, la seconde, rupestre, avait peiné à conserver son unique clocher. La première, trônait au milieu de ses atours : Marches, Toscane, Latium s’étalaient comme une corolle autour d’elle, les Apennins contribuant à la solidité de son dos, la seconde était cachée derrière de grosses voisines qui occupaient le bord de mer, et, la montagne proche autant que l’orgueilleuse sœur aînée contraignaient son épanouissement.

N’eut été la première lettre de leur prénom, tout différenciait Venelles et Valfabbrica et pourtant il s’en trouva un pour les déclarer jumelles.

Le service de presse du Conseil Régional de l’Ombrie, particulièrement performant et efficace, nous informe, le 20 août 2009, que le maire de Venelles, accompagné du maire de Valfabbrica, est venu pour officialiser le jumelage entre les deux communes, précisant que des photos de la rencontre pouvaient être fournies sur demande des rédactions.

Qui à Venelles est au courant de ce jumelage ? Est-ce le fait du Prince, sous l’égide de Machiavel, le voisin toscan ? Le Conseil Municipal était-il au courant ? Une décision avait-elle été votée en ce sens ? Les procédures présidant aux jumelages relevant de la coopération décentralisée, qui en a la compétence, Venelles ou la CPA ? Le but d’un jumelage n’est-il pas de rapprocher des populations, là qu’en est-il ? A quoi servirait un jumelage qui ne serait qu’un papier signé entre 2 maires ? Pourquoi ce jumelage là, et pourquoi maintenant ? Était-ce un passage obligé pour faire avancer le dossier des subventions européennes accordées aux éco-quartiers du programme Interreg ?

Il nous suffit d’attendre la rentrée pour avoir réponse à nos questions, le prochain Conseil Municipal y pourvoira, n’en doutons pas.

PS : S’il s’en trouvait un ou deux pour douter de la capacité de nos édiles à fournir des informations, ils peuvent visiter le site de Valfabbrica pour faire connaissance avec la jumelle.

Pénélope

Le communiqué de presse du conseil régional d’Ombrie

En italien

(Acs) Perugia, 20 agosto 2009 – Sono appena arrivati dalla Provenza per sottoscrivere un gemellaggio con il Comune di Valfabbrica. Il Presidente del Consiglio regionale professor Fabrizio Bracco li ha voluti ricevere ufficialmente a Palazzo Cesaroni per dovere di ospitalità e per dare più risalto alla loro lodevole iniziativa.
Nel corso di un breve incontro, Jean Pierre Saez, sindaco di Venelles, accompagnato dal primo cittadino di Valfabbrica Ottavio Anastasi, ha portato il saluto della cittadina francese, vicina ad Aix en Provance con la quale già da molti anni è gemellata Perugia.

L’incontro, molto cordiale, seguito da una visita di Palazzo Cesaroni e da un breve brindisi, è stato per tutti una proficua occasione per mettere a confronto le due realtà politiche ed amministrative di Umbria e Provenza in tema di economia, recupero edilizio, produzione di energie alternative e sviluppo ecocompatibile.

NB Disponibili foto dell’incontro che verranno inviate a tutte le redazioni.

En français (traduction approximative)

Pérouse, 20 août 2009 – Ils viennent d’arriver de Provence pour signer un accord de jumelage avec la commune de Valfabbrica. Le Président du Conseil régional, le professeur Fabrizio Bracco a voulu les recevoir officiellement au Palais Cesaroni par devoir d’hospitalité et pour donner plus de relief à cette louable initiative. Au cours d’une brève rencontre, Jean-Pierre Saez, maire de Venelles, accompagné du maire de Valfabbrica Ottavio Anastasi, a présenté les salutations de la ville française, voisine d’Aix en Provence qui est déjà liée à Pérouse depuis de nombreuses années.

L’entretien, très cordial, a été suivi d’un toast et fut, pour tous, l’occasion de mettre en parallèle les réalités politiques et administratives de l’Ombrie et de la Provence, économie, construction, production d’énergies alternatives et développement durable.

Mise en place d’un jumelage
Le jumelage (…) représente une action qui peut impliquer l’ensemble de la population des deux collectivités : milieu associatif, scolaire, sportif, groupements groupements de femmes, de jeunes… C’est pourquoi il est essentiel d’effectuer la mise en place d’un jumelage en collaboration avec la société civile. → Pour en savoir plus.