Didier Desprez évoque la taxe carbone et dit « être farouchement contre cet impôt  ». Comme la majorité des français… et sans doute pour les mêmes raisons je n’étais pas favorable à ce montage compliqué qui prélève d’un côté et redistribue de l’autre, une usine à gaz dont je ne voyais pas comment elle pourrait lutter contre la pollution et le réchauffement du climat, favoriser les énergies nouvelles. Une chose quand même me chiffonnait… être du même avis que Ségolène Royal !!!

Heureusement quelques lectures dans mon agrégateur préféré m’ont permis de me faire une idée plus précise, plus juste de ce nouvel impôt. Je ne sais plus très bien si je suis pour ou contre mais en lisant quelques billets bien écrits, simplement, dans un langage compréhensible par un non spécialiste, j’en sais un peu plus, peut-être assez pour avoir un avis personnel. Le système n’est pas parfait mais n’est pas non plus aussi mauvais et nuisible que le disent certains politiques.

La taxe carbone : trop élevée, pas assez élevée ?
Ségolène Royal est hostile au principe de la taxe carbone. Elle a tort.