Un lecteur, soucieux de l’avenir de Venelles, s’étonne que nous ne sachions pas grand chose du projet « ITER » et de son impact sur le développement futur de notre ville

Le projet ITER, le futur réacteur expérimental de fusion, projet de très grande ampleur et proche de Venelles entre dans sa phase de réalisation.

« TPBM » (Travaux Publics et Bâtiment du Midi), revue régionale hebdomadaire des Travaux Publics donne dans son numéro du 19 août des informations détaillées sur le sujet et il nous semble intéressant d’en donner quelques extraits pour les Venellois.

Les travaux de préparation du site, qui accueillera la machine ITER et ses annexes, se terminent, plusieurs millions de m3 de déblais et de remblais ont été transportés pour réaliser la plateforme qui doit recevoir l’ensemble des constructions avec en particulier le « TOKAMAK », sorte de chambre à air magnétique indispensable à la fusion.

Depuis 18 mois un accès routier de 100 km entre Fos et Cadarache pour les convois exceptionnels est en cours de construction et se termine actuellement.

Le « TOKAMAK » dont la construction commencera en 2010 devrait être mis en service en 2018. Le journal TPBM souligne que ce projet pharaonique va entrainer un profond bouleversement du Val de Durance. À partir du mois d’octobre une équipe d’urbanistes va examiner le projet d’aménagement global qui va en résulter pour la Région.

Dans ce contexte que sera Venelles demain ? Comment notre Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui fait référence à ITER va-t-il évoluer ? Quand donc les Venellois auront-ils connaissance des premières ébauches de ce projet d’aménagement ?

Sans attendre lisez déjà les informations données par « TPBM » du 19 Août.

Venellois anonyme

Dossier TPBM – pages → 123456789