Les habitants des Milles on fait un cauchemar, les avions d’affaires et les hélicoptères leur pourrissaient la vie. Les Milles bien sûr, les communes voisines aussi et d’autres, plus lointaines seraient touchées.

Pourquoi évoquer Venelles ? Tout simplement parce que le chemin le plus court pour relier l’aéroport des Milles à Cadarache, si le survol d’Aix est interdit aux hélicoptères d’affaires, passe au-dessus de Venelles !

N’hésitez pas à aller visiter le site de l’association Les 1000 décibels. La visite sera certainement difficile, le site n’est pas facile, mais instructive. Une mise en garde prévient « Si vous avez des soucis lors de votre navigation veuillez utiliser Microsoft Internet Explorer. ». Intéressante recommandation pour les adeptes du Mac ou de Linux ou ceux qui comme moi n’utilisent jamais ce logiciel. Ceci mis à part la visite est intéressante, l’aéroport, malgré l’opposition de quelques associations, pourrait bien se développer… et les nuisances augmenter considérablement dans le Pays d’Aix.

Ce possible “cauchemar” est étayé par diverses conjugaisons de faits :

  • La volonté, confirmée par M. le Médiateur de la République, d’introduire jusqu’à 5000 mouvements d’aviation d’affaires et des hélicoptères (non quantifiés) sur Les Milles.
  • L’existence du protocole d’Eurocopter – soigneusement tenu à l’écart de la charte – qui confirme bien la présence d’hélicoptères sur ce site.
  • Le revirement de certains politiques en faveur de la satellisation des Milles à Marignane, après qu’ils aient tout fait pour obtenir ITER à Cadarache.
  • La liaison directe et confortable qu’offrirait l’aérodrome des Milles entre Paris et Cadarache.

Les 1000 décibels
Pourquoi les 1000 Décibels ?
Survol du nord de Venelles (cartes)