Hier soir se tenait à la salle des fêtes de Venelles une réunion publique sur le projet d’éco-quartier des Michelons. Cette réunion succédait à de multiples séances de travail en commissions et au conseil municipal, à une rencontre avec les riverains ce qui signifiait qu’elle était destinée aux Venellois qui n’avaient pu s’exprimer jusqu’alors.


Pour qualifier cette soirée… le mot qui me vient spontanément est décevant !

→ Je n’ai quasiment rien appris de plus que ce qui figure sur le site de la mairie. Le projet est loin d’être finalisé et c’est encore très flou. Jean-Pierre Saez et Robert Chardon ont évoqué la salle de spectacles, les voitures électriques, les parkings, les voies de circulation… Ils ont donné l’impression qu’ils étaient encore à la recherche des bonnes solutions et qu’ils pataugeaient ! Vouloir imposer les voitures électriques part d’un bon sentiment même si tout le monde n’est pas d’accord sur les qualités et défauts de ces véhicules. Écologique ? Il est vrai que la voiture électrique ne pollue pas, ne fait pas de bruit mais elle possède des batteries… Sans compter qu’une voiture électrique – ayant des performances raisonnables et un prix modéré – n’existe pas encore aujourd’hui. Certains spécialistes pensent même que l’électricité ne sera pas l’énergie des véhicules du futur. « Les Michelons, quartier durable »

→ Après l’exposé magistral, R.C. donnait la parole au public. Cette parole fut immédiatement monopolisée par les riverains – ils sont les plus directement concernés – mais avaient déjà eu l’occasion de s’exprimer et par Pierre Morbelli dont l’intervention intéressante par ailleurs fut immédiatement contrée par R.C. qui lui reprochait – à juste titre – de ne pas laisser parler les Venellois alors que lui avait déjà eu maintes occasions, lors des commissions et conseils.

→ « On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur ! » Cette citation d’Alphonse Allais plaît bien à monsieur le maire qui ne manque aucune occasion de nous la servir. Habituellement il insiste plutôt sur le caractère villageois de Venelles mais dans ce cas il ironise, au contraire l’emplacement du nouveau quartier est en centre ville, pas à la campagne ! Ensuite il cite les éco-quartiers modèles, le quartier Vauban à Fribourg et Bedzed qui eux sont véritablement en ville. L’un des problèmes, ils sont nombreux concernant les Michelons, c’est l’intégration dans la ville actuelle. Venelles n’est pas une vraie ville au contraire des exemples cités et ne possède pas de transports en commun.

→ Robert Chardon m’a fait un peu pitié… quand il fut obligé de faire de l’humour pour répondre aux riverains très… agressifs, qu’ils préféreraient sans doute que rien ne se construise aux Michelons ! Malgré leurs protestations on sent bien qu’effectivement c’est ce qu’ils auraient voulu.

En résumé j’ai cru comprendre que l’essentiel était figé, l’emplacement bien sûr, la salle de spectacles, l’hôtel, les parkings, le déplacement de la station et que seuls les détails étaient susceptibles de discussion et d’aménagements. Parmi les problèmes non réglés celui de la circulation des véhicules et piétons semble le plus délicat.

Pour vous tenir au courant…

– Le site de la mairie : « Les Michelons, quartier durable » à Venelles
– Le blog des riverains : Association du quartier des Cabassols
– La Provence : Le projet de l’éco-quartier des Michelons se précise