Un nouvel article sur Venelles en Vie « Mémoire, quand tu nous lâches », Jacques Legaignoux règle quelques comptes avec les Venellois qui ont la mémoire courte et ont oublié, qu’il y a plus d’une année, en juillet 2009, le bulletin de l’opposition Paroles citoyennes s’interrogeait sur l’avenir de la petite enfance à Venelles.

Mais ce ne sont là que des préliminaires, ensuite Jacques Legaignoux procède à une exécution – dans les règles de l’art – de Serge Briançon son co-listier lors des dernières municipales : À ceux qui s’imaginent que M. Briançon est encore dans l’opposition, je tiens là aussi à leur rafraichir la mémoire (…) M. Briançon s’oppose quand ça l’arrange, au gré du vent et des lieux. Comment pourrions-nous considérer dans ces conditions qu’il fasse encore partie de l’opposition venelloise ?