Hier soir AVEC tenait son assemblée générale. Dans le fil de la discussion un adhérent a évoqué une étude anglaise (2009) comparant la qualité des aliments bio et des aliments classiques, qui affirmait que “les produits bio ne sont pas meilleurs pour la santé que les aliments ordinaires“. À l’époque je ne m’étais guère intéressé à cette polémique mais j’ai été très étonné qu’un Venellois – par ailleurs très bien informé – en soit resté à cette conclusion et laisse entendre que le bruit fait autour du BIO n’est qu’opportunisme économique… que du vent ! Qu’en pensez-vous ? →

En fait, le rapport complet dit seulement que les aliments bio n’apportent pas plus d’éléments nutritifs que les aliments produits de façon conventionnelle. Ce n’était donc pas une information santé à proprement parler, mais la simple affirmation que le surcoût des aliments bio n’est pas justifié si on considère uniquement leurs contenus en nutriments. Le rapport élude la question des insecticides, herbicides, fongicides et de leurs multiples résidus dans les aliments conventionnels, réelle question de santé pourtant. Commentaire sur l’étude anglaise sur le bio (C dans l’air) + article du Monde

Mais la principale censure reprochée à l’étude britannique par les associations tient à la non évocation de l’absence de pesticides dans l’alimentation bio. Comme le rappelle Nature & Progrès, un rapport de l’OMS (3) alertait dès 1990 sur les effets d’une exposition aux pesticides, établissant un lien avec des cas de maladies osseuses, de cancers, de malformations à la naissance, de maladies de peau et de dégradations des systèmes nerveux et immunitaires. Récemment, une nouvelle étude a démontré que le risque de développer la maladie de Parkinson est doublé chez les agriculteurs, les premiers à être dans la ligne de mire des pesticides.Lire l’article Univers-Nature

Une information Reuters vient de tomber au 29/07/2009 et est repris sur l’ensemble des sites d’informations de la planète: « Les produits bio ne sont pas plus sains, selon une étude » de l’American Journal of Clinical Nutrition. Ah, bon ??… curieux nous allons voir l’article et décidons d’aller plus loin et de retrouver les sources concernant cet article. Et là, nous nous rendons compte que les propos ont été complètement déformés. Le vrai titre aurait dû être « Sur le plan nutritionnel, les produits bios pas spécialement meilleurs que les produits conventionnels », « Pas plus d’apports nutritionnels dans le bio que dans le conventionnel »… (ou quelque chose de ce genre là). Les produits bios ne sont pas plus sains ? Quand Reuters déforme les propos!