Notre Dame de Beauregard à Orgon« Pour être tout à fait franc, ce n’est pas exactement cela » nous confie Jean-Marc HERY dont les recherches donnent lieu à de très nombreux articles ces derniers temps… La Provence dans plusieurs éditions, La Marseillaise, Le Régional… La Provence Val de Durance 12 avril 2011

« Je suis parti d’un constat simple : depuis quatre années que je travaille sur Louis-Félix Chabaud, sur le patrimoine de Venelles, cela n’a pas franchement motivé les foules locales ni les autorités municipales. Par contre, à l’extérieur du village, l’accueil a été plus que chaleureux : pour les recherches à Paris où le Musée d’Orsay, le Louvre, les Beaux-Arts, l’Opéra Garnier ont largement collaboré et m’ont ouvert leurs portes… ou à Monte-Carlo où j’ai été autorisé, chose rare, à prendre toutes les photographies (sans rien payer), où l’on m’a ouvert toutes les archives… »

J’ai aussi donné des conférences (gratuitement) à Vitrolles où un nouveau cycle est programmé pour l’année prochaine, à Aix, à Châteaurenard, à Salon (où deux conférences sont prévues fin 2011), à Orgon…

Étrangement – rien à Venelles – et je tiens à m’en expliquer.

Depuis quatre ans, mes recherches, mes découvertes ont systématiquement été rendues publiques… j’ai agi, contrairement à de nombreux chercheurs, sans dissimuler le résultat de mes travaux.

La villa romaine n’est un secret pour personne, j’ai même proposé à monsieur le maire qu’il puisse disposer des pièces archéologiques pour les valoriser sur la commune… la réponse a été négative.

À partir de là un simple constat s’imposait :

  • les conférences sont accueillies partout sauf à Venelles (et je tiens à la disposition de tous les courriels proposant gracieusement ces conférences)
  • l’été dernier, dans la plus parfaite indifférence locale, Chabaud a été mis à l’honneur au Musée Fabre à Montpellier, une édition prestigieuse parue chez Somogy en témoigne
  • cet été aura lieu une exposition cours Mirabeau où Chabaud sera mis en valeur aux côtés de Granet
  • j’ai publié un roman qui a suscité bien des polémiques sur Venelles. J’ai failli annuler la séance de dédicaces à Venelles en raison de certaines interventions maladroites et malheureuses.
  • une monographie paraîtra bientôt et sera présentée dans un haut lieu du patrimoine de notre commune, préfacée par des personnalités telles Catherine Chevillot. Conservateur en chef au musée d’Orsay ou Mathias Auclair de la BNF.
  • comme cela a déjà été dit sur ce site, le fonds Chabaud sera prochainement valorisé au Musée d’Orsay

À partir de là il faut se rendre à l’évidence… la réhabilitation de notre grand homme est acquise, n’en déplaise à certains qui continuent de minimiser son œuvre… partout… sauf à Venelles !

Il existe une possibilité non négligeable de valoriser le travail de cet artiste à Orgon.

D’une part c’est légitime dans la mesure où il y a laissé une œuvre notable, d’autre part il existe un musée qui accueille 10 000 personnes par an et qui pourrait être une fabuleuse vitrine à la fois pour son œuvre, dont des copies pourraient être facilement être réalisées (notamment celles de Notre Dame de Beauregard), et sachant que j’offrirai mes archives personnelles accumulées depuis quatre ans, mais aussi pour notre patrimoine archéologique dont la municipalité de Venelles se désintéresse, à mon plus grand regret.

Chemin de croix - Notre Dame de Beauregard à OrgonUne opportunité de mettre en valeur Chabaud sachant qu’à Orgon un autre grand Monsieur a travaillé aussi : Gustave Eiffel !

Il est dommage que notre ville ne puisse profiter du résultat de mes recherches mais… l’absence de conférences, l’absence de mise en valeur de l’œuvre de Chabaud et du fonds archéologique pousse à cette conclusion qu’il vaut peut-être mieux travailler ailleurs.

Pour information, depuis 3 ans, 15 articles sont parus dans la presse, dont 7 cette année… nul ne saurait donc nier les résultats obtenus.

Qui sait ? ce sera peut-être l’occasion pour les Venellois de visiter le somptueux site de Notre Dame de Beauregard ! Nul n’est prophète en son pays…