Dans La Provence de samedi, un excellent article d’Alexandra Ducamp nous explique pourquoi nous ne sommes pas près d’obtenir le Très Haut Débit pour lequel la CPA a pourtant financé 6 millions d’euros.

Très haut débit : Un “malentendu” à près de 8 millions d’euros.