Robert Chardon face aux manifestantsDepuis 2008 au moins, Nouvelle Gouvernance ou Démocratie Participative sont à Venelles des sujets de conversation, malheureusement rien de plus. Le maire a toujours soutenu que les élections avaient tranché et que les Venellois avaient approuvé son programme (55% il est vrai mais seulement 46% au premier tour) ce qui lui donnait toute légitimité pour décider ; le plus souvent peu ou pas d’information ni de consultation sinon après coup, quand il est trop tard, concertation et participation quasiment inexistantes.

Certainement lassé par des projets engagés sans information préalable ni concertation « la maison de quartier de la Bosque et le parking de persuasion des Michelons » le CIQ de Venelles prend la mouche et évoque même la dictature de la majorité : « Concertation ou Manipulation ? » un article intéressant que je vous engage à lire !