Les deux platanes de la route de Couteron près du rond point des Anciens Combattants ont été abattus et la manifestation n’y a rien changé… puisque le sacrifice avait déjà eu lieu. La décision avait certainement été prise il y a des semaines ou des mois et une petite vingtaine de Venellois n’y aurait rien fait mais… le point important, pour moi, n’est pas là. Lundi soir nous étions en réunion à la mairie avec le groupe de travail sur le patrimoine mené par M. Granier. Plusieurs élus étaient présents et quand le sujet des platanes a été abordé, aucun d’entre eux n’a eu le courage de nous dire que c’était une vieille histoire puisque les arbres étaient déjà à terre. Interrogés par La Provence l’adjointe à l’urbanisme se défend… « Si on veut arriver à construire du logement, notamment du social, si on veut des trottoirs pour la sécurité des riverains… » et oppose les platanes… aux logements et à la sécurité !

Un excellent article de Suzanne Lamouroux dans La Provence de ce jour