Le commentaire de Christophe Marin (conseiller municipal, administrateur à la Régie des Eaux de Venelles) pourrait passer inaperçu malgré sa longueur et son intérêt.


Christophe Marin (conseiller municipal, administrateur à la Régie des Eaux de Venelles)

– 3 précisions :

1 – depuis le mois de juin dernier, je me suis complètement retiré de notre équipe où les querelles de pouvoir et d’égo constituent pour beaucoup la priorité, plutôt que de voir en Venelles l’unique préoccupation de leur mandat. En aucun cas, comme certains veulent le laisser croire pour des raisons professionnelles. Je ne leur donne d’ailleurs aucunement le droit de décider et de parler pour moi.

2 – N’ayant ni besoin de poste d’élu bien placé, ni de reconnaissance, et gardant l’intérêt des venellois comme seule motivation, je n’ai pas démissionné pour justement veiller à informer nos concitoyens sur certains dossiers qui me paraissent très importants. C’est la moindre des choses quand on respecte le mandat qui nous a été confié. Je regrette et m’excuse auprès des venellois de ne plus participer à la vie communale, mais il faut rester humble, et connaitre sa limite (que j’ai largement repoussée) pour comprendre que ce milieu, dans ces conditions n’est pas fait pour moi.
Je ne me présenterai sur aucune des listes et n’aiderai personne, seule la volonté d’informer.

3 – La réponse qui suit consiste à un petit complément d’informations, en aucun cas à porter un quelconque jugement sur M. Berthon, que je trouve d’ailleurs courageux, d’essayer, avec sa vision moderne de faire vivre ces différents échanges. Attention cependant que l’on ne lui fasse pas dire des choses ne correspondant pas à la réalité pour ensuite dire qu’il a commis une erreur de jeunesse.

A – Pour le Mac Donald,il est faux de dire que Mme Clavel, ainsi que tous les élus de la majorité (dont moi) n’ont pas plus d’informations ! C’est seulement l’opiniâtreté de certains qui a permis qu’il ne soit pas déjà en construction sur le terrain Iveco. Elle pourrait même nous en montrer les plans. Quelques élus avait proposé une DUP, pour par exemple installer une salle de spectacle qu’ils jugeaient mieux placée qu’aux Michelons (et quand ?).
On verra après les élections la suite de ce projet ou peut-être que certains débats publics nous éclaireront.

B – Pour la construction de la station d’épuration nord :
M Berthon, pouvez-vous demander à la personne bien placée qui vous a dit qu’à ce jour, “une DUP a été lancée” et que “la procédure est en cours” de bien vouloir vous communiquer la date du Conseil Municipal ainsi que le n° de la délibération autorisant M. le Maire à lancer une procédure de DUP à l’encontre du propriétaire du terrain. Ceci m’a sans doute échappé, je vous en remercie par avance. J’en suis resté, pour le moment à des palabres, de l’abstrait et dans l’expectative.
Voilà pourquoi je vais justifier mon vote CONTRE de la délibération n° 22/2012 de la Régie des Eaux de Venelles en date du 8 octobre 2012 dont je suis administrateur et que vous pourrez trouver, comme les autres, sur le site de la régie. Ce vote m’ayant d’ailleurs valu de la part de quelques élus (qui d’ailleurs ne sont pas à la régie) une menace d’être écarté du groupe majoritaire. (j’en tremble encore)
Ce vote consistait à rendre caduque un compromis existant et tout à fait valable pour en établir un autre que d’ailleurs le propriétaire du terrain n’a jamais accepté. Comprenne qui pourra…
Nous en arrivons donc aujourd’hui à évoquer une Déclaration d’Utilité Publique, chose que j’avais proposée il y a 2 ans (relayé par d’autres administrateurs). M. Chardon m’avait répondu que cette procédure prendrait beaucoup trop de temps. Et voilà maintenant qu’il nous la proposerait aujourd’hui. On a donc perdu 2 ans (donc encore plus de temps) pour finalement y arriver. Ceci entrainant de graves conséquences tant financières que pratiques pour Venelles.

Gouverner c’est prévoir, nous y sommes !

– 2 questions subsidaires :

a – Pourquoi dans la nouvelle modification du POS, n’a-t-on pas inclus les parcelles (AD96, AT187, AT188, AT189, AT190 et AT191) de terrain pour la construction de la STEP (Station d’épuration des eaux usées) ? Je pense qu’on aurait sans doute gagné un peu de temps plutôt que d’attendre la mise en œuvre (quand ?) du PLU.

b – Comment peut-on annoncer la mise en route de cette station, alors que nous ne savons même pas quand la commune sera propriétaire de ces terrains !?
Voilà, M Berthon, c’est peut-être ça être suffisamment concret.

Je me tiens, bien évidemment à l’entière disposition de tous les Venellois (qui constateront par là même que mes obligations professionnelles ne m’empêchent en aucun cas de pouvoir être à leur écoute et de leur fournir des explications) pour des compléments d’informations si besoin se faisait sentir de prouver ces écrits.
Au cas où il y aurait quelques démentis à l’écrit ou à l’oral, n’hésitez pas à venir me voir. Nous pourrons même, nous faire accompagner par M. Daix, s’il le souhaite, bien évidemment, pour qu’en toute impartialité, il donne son ressenti après avoir pu jauger la volonté de transparence de tous. (une petite erreur étant toujours pardonnée à quiconque, bien sur)

Désolé pour la longueur, mais il fallait au moins ça pour compléter toutes les informations continues sur ces sujets.

Cordialement