Pour changer un peu des programmes électoraux et des annonces de meeting, des interviews et des questionnaires, un article signé Christophe MARIN qui propose aux candidats « une autre méthode pour un autre programme » afin de mieux informer les électeurs… et de mieux réussir à les convaincre.

Le Programme Autrement

Partant du constat que les futurs budgets communaux seront tous en baisse, je suis étonné (sans l’être) qu’aucun candidat n’ait eu l’originalité, non pas de nous présenter le catalogue traditionnel de promesses, mais de proposer aux Venellois à qui, dans le fond, ils le doivent, un chiffrage concret et réaliste de leurs plus gros projets avec leurs coûts de fonctionnement si besoin, en intégrant bien sûr les dépenses à venir comme celles induites par la réforme des rythmes scolaires, l’évolution du prix de l’eau en tenant compte de la création de la station d’épuration, etc.

Il faut aussi préciser sur quels postes précis, et à quelle hauteur, seront effectuées les importantes économies nécessaires à réaliser puisque nous savons, avec vos programmes (si peu différents), qu’au plus mal, les taux de la part communale d’imposition seront stabilisés voire mieux !

Vous pouvez donner des dates de réalisation des projets, plus concrètes, en intégrant bien évidemment la mise en œuvre du PLU qui sera adopté au mieux vers la fin 2016. Tout autre affirmation s’avèrera être un mensonge, encore faut il avoir le courage de le dire.

Les réponses à ces questions devraient être rapides, car toute équipe sérieuse a construit son programme sur un budget chiffré, sérieux et réaliste.

Quel(s) candidat(s) aura la réactivité nécessaire afin de montrer aux Venellois une part de la transparence tant promise et prouver le réalisme de son programme ?

Une autre idée : S’il est intéressant de pouvoir mettre un visage et une description de chaque élu sur le site de la mairie, les Venellois le seraient sans doute au moins tout autant par la
publication au fil de l’eau des frais personnels communaux engagés par les futurs élus pendant la mandature. Ceci pouvant facilement s’intégrer dans le trombinoscope municipal et contribuerait encore un peu à une partie de la transparence.

Je pense, modestement, que ceci est une façon beaucoup plus concrète de présenter son programme. Cela donnera l’occasion aux Venellois de suivre bien de plus près le fonctionnement des élus que l’on choisira et de savoir s’ils l’ont vraiment été pour VENELLES !

P.S : Bien évidemment, si, par hasard, un ou plusieurs candidats ont l’amabilité de répondre (sur leur site de campagne, par exemple), on ne doit pas leur demander une précision chirurgicale, on n’en est pas là !

Mais, on se connait, je ne doute pas que l’on se soit bien compris.

Amicalement, Christophe Marin