C’est ce que croit Didier Desprez. Il nous explique pourquoi dans un article intitulé – Désillusions – dont voici quelques extraits.

« surprise de découvrir qu’une rencontre… suivie d’un apéritif convivial… entre les élus et les agents de Venelles avait eu lieu lundi 7 avril en Mairie pour, « faire plus ample connaissance avec ses membres nouvellement élus ». Bien entendu les élus d’opposition que nous sommes n’étions ni prévenus, ni invités… à croire, à l’évidence, qu’il y a deux catégories d’élus… »