Depuis 10 ans j’étais fidèle, chaque année, à la soirée des vœux du maire. Cette année je n’ai pu y assister et je regrettais de n’avoir pu écouter le discours qui, traditionnellement, fait le bilan des actions de l’année écoulée et présente les projets du temps à venir. À défaut d’un compte-rendu – ou du texte de l’allocution, que vous trouverez peut-être sur le site de la mairie – un Venellois courageux a bien voulu nous confier son ressenti, sa réaction à l’écoute d’une parole qu’il a jugé partisane.

J’assistais dimanche soir à la soirée des vœux du Maire aux Venellois.

Concert, remise des médailles de la ville, puis le discours de monsieur Chardon, lu par madame Saez, première adjointe, en raison de l’absence du Maire souffrant.

Ce discours m’a laissé profondément dubitatif, perplexe.

Pas du tout la partie bilan qui égrenait les différentes opérations menées à terme. Non, elle a le mérite d’informer les administrés que nous sommes, en leur donnant une vision globale des projets finalisés. Encore qu’il serait sans doute plus riche pour la démocratie de rendre compte, aussi, de ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi. Mais bon, il ne faut pas rêver, ce n’est pas vraiment dans les habitudes politiques.

Pas du tout non plus, la partie des projets à venir, car elle aussi a une fonction informative.

Non à la métropole
Le point de vue de D. Desprez

En revanche, j’ai eu la vive sensation, particulièrement lorsque les sujets des finances communales et de la métropole ont été abordés, de me retrouver, malgré moi, l’otage d’une réunion d’un parti politique où une attaque en règle était menée contre « l’Adversaire ».

J’aurais dû, peut-être, être alerté dès l’entrée dans la salle où une banderole, certes contre la métropole mais aussi, explicitement, contre le gouvernement socialiste, accueillait le public.

Ainsi, mal à l’aise, je me suis interrogé :

– Est-ce bien la présentation des vœux d’un premier magistrat à tous ses administrés ou ceux d’un militant à ses amis dans une réunion de son organisation politique ?

– Une banderole aussi politicienne et partisane a-t-elle sa place dans une manifestation qui veut rassembler tous les habitants de la commune pour fêter la nouvelle année ?

Alors dommage pour la galette mais je suis parti avec mes questions sur la vision qu’un Maire a de son mandat de premier magistrat au regard de tous ses administrés.

Un administré Venellois