Depuis la mise en service du stationnement en épi face à DIA, au carrefour de la rue des Piboules et de l’avenue de la Grande Bégude plusieurs Venellois s’interrogent sur ce qui leur semble être un non-sens… et plusieurs m’ont posé la question.

N’étant spécialiste ni de l’urbanisme ni du code de la route j’ai fait quelques recherches sur internet dont voici les résultats.

Dans certaines rues de « Venelles », suffisamment larges pour l’accueillir, le stationnement a été organisé « en épi inversé ». Ce type de stationnement est conçu pour être abordé en marche arrière. La signalisation au sol, ligne continue, indique l’interdiction de traverser pour se garer en marche avant dans le sens contraire à la circulation. L’exemple de Schaerbeek

Pour commencer une règle souvent oubliée, dans une agglomération, vous devez garer votre voiture par rapport au sens de la circulation : à droite sur les chaussées à double sens, à droite ou à gauche sur celles à sens unique selon les indications données par un panneau ou la signalisation au sol. (Notre Temps)

Certains trouvent bizarre de devoir se garer en marche arrière ! Les 8 bonnes raisons de se garer en marche arrière

Le code de la route : En agglomération, tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé par rapport au sens de la circulation selon les règles suivantes (…) 2° Pour les chaussées à double sens, sur le côté droit de celles-ci, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police