De retour en séance, par la voix de Patricia Saez, condamnation des propos abjects et intolérables du maire. Depuis son retour M. Chardon n’est plus l’homme que nous avions connu et apprécié, il mène une gouvernance despotique faisant des élus des parias, et gaspillant l’argent public. Ils annoncent leur démission collective.

AVECLe conseil municipal du 22 juin, fin de mandat