Après les élections, alors qu’une nouvelle majorité et un nouveau maire ont pris les commandes de la ville, un Venellois réfléchit, s’interroge, fait le point des principaux projets en cours dont certains devront être modifiés rapidement.

    Voici les questions qui me préoccupent particulièrement après l’élection d’une nouvelle équipe municipale et d’un nouveau maire à Venelles.

  1. PLU – Le rapport du Commissaire enquêteur doit être publié le 15 Novembre. Il va permettre d’étudier les orientations à retenir pour définir les actions des 5 prochaines années et faire une analyse de faisabilité technique et économique des projets retenus.
  2. Centre aquatique – L’importance du centre va conduire à une fréquentation très importante. Les conditions d’accès et de parking ne sont pas encore définies. Sortie autoroute, circulation autour de la salle des fêtes, dimensions du parking prévu actuellement pour 150 places alors qu’il faudrait 500 places – Pour une solution définitive les investissements sont importants et vont demander un long délai. Des solutions provisoires doivent être mises en place, en urgence. (rond-point sortie A51)
  3. TOURNESOLS – Le dossier justificatif des nouvelles dispositions retenues pour le projet suite aux erreurs initiales, n’est pas connu alors que les travaux sont en cours pour la réalisation du bassin de protection contre les crues. (alimentationexutoire) Les ouvrages réalisés peuvent surprendre et méritent une analyse sérieuse. L’interrogation sur le rôle de la mairie persiste.
  4. METRO et route de la gare – RD 63 – Cet important projet qui va être mis en service le 15 Novembre conduit à des aménagements importants pour l’accès sur la RD 63. Le passage sous la voie ferrée qui se fait déjà avec difficulté est à améliorer. Un projet adapté ne peut être réalisé à court terme, des solutions provisoires sont à mettre en place pour bien maitriser les conditions de circulation et la sécurité de la circulation.
  5. Risques d’inondation. Les dispositions règlementaires actuelles sont à revoir. Des études complémentaires ont déjà permis de modifier dans des cas particuliers les situations. Le modèle numérique actuellement utilisé conduit à des conclusions erronées.
  6. Contrats d’achat d’eau au Canal de Provence Les informations obtenues auprès de la REVE et de la Direction des Services techniques pour le parc des sports semblent montrer que les contrats d’achat d’eau au Canal de Provence sont établis sans coordination. Une analyse plus globale des besoins conduirait certainement à des économies.
  7. La mise en place d’un « Conseil des anciens » est envisagé. Son organisation et son rôle restent à définir. (Exemples : St Rémy de ProvenceArles)
  8. La REVE devrait examiner de meilleure façon les dispositifs de télégestion car le numérique se développe partout et conduit à une meilleure gestion. Le fonctionnement du réseau des eaux usées qui est un réseau séparatif devrait aussi être mieux surveillé pour éviter les apports d’eau de pluie.
  9. Les questions relatives à l’urbanisme avec l’absence d’un architecte urbaniste, l’assistance de bureaux d’études compétents, les déplacements, le stationnement des véhicules, les transports doux, sujets ayant fait l’objet d’un dossier récent seraient également des sujets à prendre en considération.