En juillet 2014, le préfet a prononcé, et ce pour la deuxième fois, l’état de carence de la commune de Venelles dans le cadre du plan triennal de 2011-2013. (…) Depuis le premier plan triennal de 2002-2004, la somme totale des pénalités payées par la commune est de 1 383 181 euros.

Vu le retard pris à Venelles sur le nombre de logements, le nouveau plan triennal 2014-2016 ne sera pas plus respecté.

Réunir Venelles et Didier Desprez posent la question :
Resterons-nous maîtres de notre développement urbain ?