Tous les venellois le savent, le passage à niveau est dangereux. Les causes sont multiples… l’indiscipline de certains automobilistes bien sûr mais aussi sa situation à proximité immédiate d’un rond-point au nord, d’un carrefour au sud, de zones de stationnement des deux côtés face au café de la gare et encore par l’absence d’un passage piéton sécurisé. Depuis mon arrivée à Venelles il y a plus de 25 ans, rien n’a changé… ou si peu.

Dans une question écrite (Sanction de toutes les infractions au code de la route filmées par vidéo), Mme Sophie Joissains attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur sur les articles L. 121-1, L. 121-2 et L. 121-3 du code de la route relatifs aux infractions prévues et relevables par la vidéo-verbalisationet prend en exemple le passage à niveau de Venelles !

Dans de nombreuses communes de France et plus précisément dans les Bouches-du-Rhône, les maires soulignent que le franchissement de lignes continues est source d’accidents mortels. À Venelles par exemple, les abords du passage à niveau n° 103, particulièrement dangereux, situé en pleine zone commerciale, ayant fait l’objet d’un accident mortel, sont équipés d’une caméra dôme et d’une caméra fixe. Un automobiliste qui s’obstine à franchir la ligne continue oblige les conducteurs qui le suivent à marquer un arrêt dangereux sur la voie ferrée.