Stop Linky

À défaut de pouvoir vous en faire le compte-rendu, j’en ai appelé aux Venellois présents pour nous dire comment s’était déroulée la soirée. J’aurais aimé mettre en en parallèle les arguments des uns et des autres et pointer les incohérences… mais les éléments qui m’ont été transmis sont plus que succincts et ne permettront pas de se forger une opinion.

Vous remarquerez que l’essentiel de ces deux textes n’évoquent que des problèmes de procédures et que les arguments pour ou contre ne sont pas exposés. Si vous voulez des précisions, elles pullulent sur Internet, des dizaines de sites faisant du copié/collé et les répètent à l’infini.

Pour faire très simple les arguments contre mettent en avant les ondes électro-magnétiques, la divulgation potentielle de données personnelles et les coûts du remplacement des anciens compteurs. La plupart de ces arguments sont soit invérifiables, soit largement exagérés… De l’autre côté on voit facilement les avantages attendus par ENEDIS mais beaucoup moins ce que nous en retirerons. Alors que devons-nous en penser ? Est-ce seulement un manque d’information ? Bonne chance.

Un lecteur m’a transmis quelques lignes… et un autre le CR de Mme Magali LIONS, leader des anti-Linky.

La réunion du jeudi 21 septembre en mairie a permis de se rendre compte des objectifs liés à la mise en place du compteur électrique LINKY. La présentation était faite par le Directeur Régional de ENEDIS, filiale EDF ayant en charge le réseau électrique de distribution. L’installation de ces compteurs a pour objectif de limiter la consommation des usagers en période de pointe grâce à une meilleure gestion des données en temps réel, aussi bien pour les usagers que pour ENEDIS.

Ce nouveau compteur n’émet pas de rayonnement dans l’air, les données étant traitées sur le réseau électrique lui-même.

Il y a 35 millions de compteurs à changer sur une période allant jusqu’en 2021. Six millions sont déjà installés, la ville d’AIX est équipée à 80%, les installations sur Venelles sont prévues pour cette fin d’année 2017. Le changement des compteurs actuels est obligatoire dans le cadre des lois sur l’environnement.

Monsieur le maire accompagné de monsieur François d’Hauthuille conseiller municipal adjoint chargé de l’Environnement pilotait cette réunion qui s’est déroulée de bonne façon. Était également présente Madame Magali Lions membre du groupe de travail sur ce sujet et qui a marqué principalement les incohérences des informations données par ENEDIS.

La salle était comble et plusieurs personnes ont exprimé une opposition à ce projet qui pour eux permet, en particulier, de surveiller le comportement des usagers et qui vient encore augmenter les radiations nocives pour la santé.

J’espère que ce bref compte rendu aidera les Venellois à mieux connaitre ce projet qui va nous concerner tous prochainement.

Bonjour,

Tout d’abord un grand merci à tous ceux qui ont pu se libérer pour venir à la réunion hier soir, dont l’horaire n’était pas idéal pour tous… Merci également à nos voisins de Puyricard, riches d’expériences diverses, qui sont venus nous soutenir et témoigner, alors que la décision de la commune de Venelles ne les impactera pas : merci pour cet acte de solidarité citoyenne ! Merci d’avoir participé activement, d’avoir interpellé les représentants d’ENEDIS parfois sans ménagement mais avec des questions directes et concrètes, cela nous a permis de débattre largement (jusqu’à 21h30, heure à laquelle malgré des questions encore en suspens dans la salle, le Maire a mis fin à la réunion)

Pour ceux qui n’étaient pas là, quelques mots de compte-rendu : ce sera bref cette fois-ci.

La salle des fêtes était pleine, certains étant assis sur les escaliers : malgré l’horaire, la municipalité a pu constater que les venellois s’intéressent au sujet. À la table centrale, étaient présents : M. Béringuier, M. Chabre et M. Garrigue pour ENEDIS, M. le Maire et M. Meniolle d’Hautuile (élu à l’environnement) pour la municipalité, M. Mairesse (Citoyen responsable des jardins partagés) et moi-même pour le groupe de travail Linky. La date de la réunion n’ayant pas été choisie en concertation, M. Michaille Président du CIQ et membre du groupe de travail n’a pas pu être présent.

Je ne sais pas si d’autres élus de l’opposition ou pas étaient présents dans la salle, en tous cas je n’en ai pas vu que je sois capable de reconnaître. J’espère que certains étaient là car ils devront voter en conseil municipal en cas de décision du maire (si décision il y a).

Globalement, entre tous, nous avons je crois mis les représentants d’ENEDIS en sensibles difficultés à plusieurs reprises. J’avais pris le parti de n’être que factuelle, ne citant que des textes ou extraits d’interview disponibles sur internet, notamment sur le site d’ENEDIS. Sauf sur un ou deux détails insignifiants, ENEDIS n’a pas pu contredire ces documents. Je ne vais pas vous refaire l’exposé, je l’ai égrainé depuis plusieurs mois au fil de mes mails.

M. Le Maire a lu un document qu’il avait demandé à un cabinet d’études sur les possibilités qu’il avait à s’opposer à ce déploiement. Ce document date de janvier 2017, les choses ont peut-être évolué depuis, il l’a évoqué lui-même. Il ressortait de ce texte que le maire n’avait finalement pas pouvoir de s’opposer. Nous l’avons donc encouragé à sursoir dans un premier temps. Il a été clairement demandé par plusieurs personnes si le refus affiché sur les compteurs serait respecté, ENEDIS a fini par répondre que « oui, en tous cas jusqu’en 2021 ».

« Est-ce qu’il y aura des pénalités ? », « Ce n’est pas prévu pour le moment ». ENEDIS ne s’est pas prononcé pour après 2021.

Je doute qu’alors ils puissent pénaliser ceux (nombreux) qui n’auront pas Linky autrement qu’en faisant payer la relève à pied. Mais je ne peux pas m’y engager…

D’ici là, on peut espérer que les choses évoluent : il semble que la tendance en France soit plutôt de faire respecter la liberté de chacun… à consolider !

Je vais continuer le travail auprès de la municipalité, avec des exemples de délibérations et de prises de positions d’autres mairies.

Il me semble que le Maire a été sensible aux inquiétudes des Venellois et aux difficultés d’ENEDIS à répondre clairement à certaines questions précises.

A suivre !
Restons confiants.
Bonne journée,
Magali