Compte rendu du conseil municipal du 27 septembre 2017

Malgré l’engagement du service communication qui m’assurait que c’était prévu en septembre, le document n’est toujours pas au
format .pdf… c’est seulement une image scannée, ce qui rend impossible la récupération d’extraits du texte.

Mis à jour le 04/10/2017


Lors du dernier conseil quelques sujets ont été l’objet de polémiques discussions :

  • Avant d’aborder l’ordre du jour, le maire est revenu sur l’article de La Provence du 16 septembre dernier rendant compte du dernier conseil municipal sous le titre : « Une nouvelle démission au conseil municipal« .
  • Taxe foncière pour les nouvelles constructions
    • Didier Desprez répliquait : « On peut comprendre, mais ce sera une taxe de plus imputée aux nouveaux constructeurs, c’est un peu comme si on sélectionnait les nouveaux habitants de Venelles, en ajoutant une pression fiscale supplémentaire, le contribuable va payer deux fois… ». Le maire de répondre : « Nous n’avons plus de recettes, ce n’est pas une hausse d’impôt mais une suppression d’exonération… Venelles est l’une des dernières communes à supprimer cet avantage. »
  • Le local de l’office de tourisme vendu à la Régie des eaux
    • Un autre sujet a entraîné un débat houleux : la cession des locaux abritant l’office de tourisme et le Bureau d’information sur les énergies nouvelles (BIEN) à la Régie des eaux de Venelles (REVE). Le maire expliquait « qu’afin de rationaliser les coûts, le local sera vendu 200 000 euros à la Régie des eaux, les services étant de ce fait dans le centre-ville et proches de la mairie ». Didier Desprez soulignait « au 1er janvier 2018, la Régie des eaux sera transférée à la Métropole, je trouve scandaleux de faire payer les Venellois. » Jean-Marc Manzon de s’étonner : « Je découvre cette délibération… ». Le texte est adopté avec 7 voix contre.

L’article dans La Provence du 30 septembre (Pour le lire il vous suffit d’accepter de regarder une publicité)