Hawking était et reste une référence scientifique. Il représentait aussi, en dépit et à cause de son terrible handicap, l’exemple même du surhomme au sens de Nietzsche – celui qui a sculpté sa vie par-delà les contingences de l’existence. Et, en l’occurrence, face à l’implacable mal qui l’avait contraint à la paralysie progressive. Le « sous-homme » physique, outrepassant l’adversité biologique 2, allait ainsi forger son statut de surhumain, capable de donner un sens à l’histoire sans but de l’humanité. Il est pour le moins curieux, à cet égard – ou ceci expliquant cela – que le jeune Hawking en vint à renoncer à l’astronomie pour s’orienter vers la physique et la conception de l’univers, la cosmologie. Autrement dit, bientôt lâché par son corps, Hawking allait « se retirer » dans son cerveau et dès lors se consacrer à la recherche pure, on pourrait même dire à la pensée pure. Il renoncerait ainsi à la science d’observation – les observations étant sources d’erreurs perceptives et subjectives.

Quand les mots perdent leur sens, parce qu’on les travestit – et de plus en plus souvent dans une autre langue, en l’occurrence le globish ou le franglais –, alors la démocratie devient une mascarade. Quand les mots perdent leur sens, parce qu’on les travestit « et de plus en plus souvent dans une autre langue, en l’occurrence le globish ou le franglais », alors la démocratie devient une mascarade.

Hawking était et reste une référence scientifique 1. Il représentait aussi, en dépit et à cause de son terrible handicap, l’exemple même du surhomme au sens de Nietzsche – celui qui a sculpté sa vie par-delà les contingences de l’existence. Et, en l’occurrence, face à l’implacable mal qui l’avait contraint à la paralysie progressive. Le « sous-homme » physique, outrepassant l’adversité biologique 2, allait ainsi forger son statut de surhumain, capable de donner un sens à l’histoire sans but de l’humanité. Il est pour le moins curieux, à cet égard – ou ceci expliquant cela – que le jeune Hawking en vint à renoncer à l’astronomie pour s’orienter vers la physique et la conception de l’univers, la cosmologie. Autrement dit, bientôt lâché par son corps, Hawking allait « se retirer » dans son cerveau et dès lors se consacrer à la recherche pure, on pourrait même dire à la pensée pure. Il renoncerait ainsi à la science d’observation – les observations étant sources d’erreurs perceptives et subjectives.

En douze épisodes d’à peine trois minutes, la websérie raconte la naissance, l’histoire et la postérité des typos Auriol, Bodoni, Helvetica ou encore Times New Roman, à l’aide d’une animation futée. Et d’une voix-off efficace, lue par Chiara Mastroianni: «Chaque typographie fonctionne comme une voix, avec son propre timbre, son registre, et ses inflexions».