Compte rendu Michel Bianco

À l’appel de Monique POUPAUD et Pierre MORBELLI, le 18 juin dernier, “la gauche” venelloise se retrouvait pour envisager d’unir les différentes sensibilités (PS, PC, PRG, Nouvelle Donne, Génération S) en vue d’affronter les prochaines élections, municipales en 2020, présidentielles et législatives en 2022. La gauche en reconquête


Réunir les citoyens, mouvements associatifs, partis de gauche en vue de reconstruire
une dynamique alternative de gauche sur les communes du Nord d’Aix.

Compte rendu réunion du 18 juin 2019


Plusieurs lecteurs m’ont demandé ce qui s’était dit et voulaient savoir si des progrès avaient été faits mais n’ayant pu assister à la réunion je n’avais aucun élément à leur fournir. Heureusement Michel BIANCO a bien voulu en faire le compte rendu et nous préciser dans quel état d’esprit il avait participé à cette concertation. Vous trouverez ci-après les deux textes, Avant et Après.

Avant – Dans quel état d’esprit…

Dans quel état d’esprit je participerai à la réunion des forces de Gauches et Écologiste de Aix Nord : pour préparer les élections municipales de 2020.

D’emblée je voudrais préciser le statut de cette réunion. En aucun cas elle ne peut être la juxtaposition de bannières politiques au risque d’exclure ceux qui n’en sont pas ou de faire reculer les citoyens qui refusent d’être encartés. Les partis politiques sont des outils que certains utilisent, d’autres pas, à nous de respecter le choix de tous les citoyens.

Avec le résultat des élections Européennes on a relevé que 60 % des ouvriers se sont abstenus et 40% ont voté à l’extrême droite, pour les employés les chiffres sont de 27% de vote pour l’extrême droite. Nous avons là un indicateur de la désespérance de ces catégories sociales jadis plutôt électeurs de Gauche.

À contrario, les études sorties des urnes montrent un électorat de Gauche et écologiste composé des catégories socio-professionnelles les plus favorisées et dans le même temps, le même électorat vidé des sa composante populaire. On peut voir l’avenir en vert, rose ou rouge avec un électorat plus jeune. Mais très minoritaire dans ces catégories d’âge pour se déplacer pour voter.

Nous devrons tirer le bilan de cette contradiction fondamentale, c’est dire que la Gauche a tout à reconstruire en particulier en direction des catégories les plus fragilisées par les politiques libérales.

Et comme je pense que ce travail ne peut pas se faire par le haut, l’enjeu des élections municipales devient primordiale dans la construction d’un rassemblement au plus près des gens. L’absence d’une proposition de Gauche et écologiste sur notre commune en 2020 serait le signe d’une victoire de la recomposition politique LREM/LR/RN. Elle serait ainsi le signe qu’aucune autre politique n’est envisageable pour nos concitoyens. Nous inscririons ainsi dans le marbre l’histoire des politiques de droite en place depuis 20 ans à Venelles et pour les années à venir. Soyons clairs ce serait la disparition de la Gauche et donc de toute perspective de politique alternative.

C’est ce défi que nous avons à relever tous ensemble. Le temps nous est compté, mars 2020 c’est demain, mais il ne peux y avoir réussite de la démarche que dans la recherche d’une participation citoyenne la plus large. Pour être plus précis cet appel s’adresse à tous les citoyens concernés par le les idées de progrès, de Gauche ou Écologiste sans à priori, dans le respect de la diversité de chacun.

C’est à ce travail que doivent se consacrer avec beaucoup d’humilité les militants les plus aguerris des partis de Gauche et écologiste.

J’invite donc tous les citoyens de progrès, écologiste de Gauche à venir exprimer le 18 juin leurs réflexions dans la perspective de élections municipales de 2020.

Michel BIANCO
Militant du P.C.F.

Après – Compte rendu…

Mardi 18 juin s’est tenu à la salle de le Grande Terre une réunion pour réfléchir à la construction d’une alternative de Gauche et Écologiste aux prochaines échéances municipales.

Dans la salle des adhérents de tous les partis de Gauche (PS, Insoumis, PCF, EELV) des citoyens très engagés dans la défense de l’écologie et une majorité de gens qui partagent les valeurs de progrès social.

La discussion a porté en premier lieu sur la recomposition politique.

À Venelles elle se traduit par la présence de LR et LREM et d’un FN à 20%. Aucune de ses forces politiques n’est en capacité de répondre aux enjeux sociaux et environnementaux de notre commune ont affirmé les participants.

La question de la présence des idées de Gauche dans l’élection qui intéresse le plus nos concitoyens est apparue comme une question primordiale pour l’avenir des idées de progrès social. Nous ne partons pas de rien puisque les élections Européennes donnent un socle de 28% aux forces de Gauches et écologistes.

Nous avons ensuite abordé le rassemblement, son contenu et avec qui ?

La construction d’un projet alternatif aux choix libéraux doit être clairement clivant avec l’idéologie dominante et affirmer notre volonté de construire un autre avenir pour notre commune.

Cette construction prend en compte la diversité des engagements politiques des militants. Mais elle s’inscrit d’abord et avant tout dans une démarche de large rassemblement citoyen sans exclusive et sans aucune volonté hégémonique.

Bien sûr tout le monde est conscient du travail de proximité à faire pour motiver un à un les électeurs de Gauche perdus dans les méandres de choix politiques illusoires. Nous avons fait l’inventaire des obstacles que nous avons à surmonter, éparpillement de la Gauche et écologiste, renouvellement et rajeunissement de nos contacts.

Nous avons décidé de poursuivre tous ensemble ce travail et invitons tous les citoyens de Venelles à y participer.

Michel BIANCO