Arnaud Mercier commentant les réponses au questionnaire de Venelles pour Vous

Ceci n’est pas un compte-rendu mais simplement quelques images d’une soirée que j’ai quittée après deux heures d’ennui… quand Arnaud Mercier terminait ses commentaires sur les résultats de l’enquête, axe 1 seulement, il restait encore à examiner les axes 2 et 3, ce qui nous promettait encore une bonne heure avant d’entamer le débat ! Il était déjà 20h30.

Surprise ou guet-apens ? C’est selon. Dès l’entrée nous étions sommés de nous inscrire dans un des trois groupes prévus, groupes qui correspondaient au questionnaire… auquel la plupart d’entre nous avait déjà répondu sur internet. Malgré mon refus explicite, j’étais venu pour écouter Arnaud Mercier, faire connaissance avec les candidats, éventuellement suivre les échanges avec le public, pas pour recommencer un questionnaire mal préparé et on peut le dire, inutile, puisque le maire a tout au long de son mandat, régulièrement rencontré les venellois en se déplaçant dans les quartiers. Malgré mes dénégations et pour éviter un incident, j’ai dû me soumettre et m’inscrire dans un groupe, au hasard, Défense de l’environnement et de la biodiversité.

Nous étions réunis autour de petites tables de 7 ou 8. À la mienne seule une dame n’avait pas déjà répondu à l’enquête sur internet. Dans la salle nous étions certainement moins de 100 mais je n’ai pas compté. Si je déduis les organisateurs je dirais que nous étions une bonne cinquantaine.

Rentré chez moi, je jette un coup d’œil rapide à mon ordinateur, un commentaire était déjà arrivé, en attente de validation :

J’y suis arrivé… à 18h25 pour en repartir… à 18h35.
Déjà en arrivant, on cherchait à m’orienter vers un choix parmi trois axes. Çà tombe bien, j’explique à mon interlocuteur (une colistière) que je ne veux pas me spécialiser mais au contraire, que j’ai des requêtes bien spécifiques appartenant à chacun des axes.
Cette dernière m’envoie sur les roses… Jamais vu ça !!! Késsecéça ?!? Je n’ai été ni son élève (grâce à Dieu, on m’a mis en école privée) ni un membre de sa famille et je me fais allumer de la sorte ??!!
Bref, j’ai tchatché avec Quaranta, puis je me suis tiré.
La démocratie, c’est savoir être précis tout en étant général, c’est observer l’horizon d’un point de vue panoramique. Pas formaliser les gens sur des questionnaires dignes d’un QCM d’éducation civique.

Que dire d’autre ?

Le questionnaire ?

Pour ne prendre qu’un exemple, l’axe 1 (Défense de l’environnement et de la biodiversité), la plupart des propositions sont incontournables. Qui imagine un maire responsable qui mettrait de côté l’une d’entre elles s’il a les moyens d’intervenir ? Certaines ne sont d’ailleurs pas du ressort exclusif d’un maire mais de la Métropole, de la Région ou du gouvernement central… ou de la SNCF et de la société d’autoroute. Bien entendu elles sont toutes importantes et l’action de la mairie n’est pas négligeable mais pourquoi consulter la population sur ce qui paraît faire consensus ?

Un questionnaire préparé à la va vite et peu ou pas relu… les propositions/questions se recoupent et se ressemblent… et l’orthographe… “Né à Marseille, il sait fait une spécialité des dossiers d’environnement…

Arnaud Mercier ?

Il m’a semblé un peu ennuyé par le tour que prenait la réunion. Il a pris la parole… pour meubler le temps d’attente, pour permettre aux techniciens de terminer la compilation des résultats. Il s’en est bien sorti mais cela a ajouté 20 ou 30 minutes de plus… un discours en forme de bilan… qui sera répété ensuite lors de l’examen des réponses. Pourquoi fallait-il ajouter aux réponses internet (j’ai entendu 180) une douzaine de réponses dans la salle, les résultats n’auraient sûrement pas été très différents.

Conclusion.

Le maire a fait son boulot mais c’était difficile. Au départ 20 minutes de retard, au moins 30 minutes pour permettre à ceux qui ne l’avaient pas fait de compléter le questionnaire, encore 30 minutes pour lire chaque ligne du questionnaire et le commenter, et encore presqu’autant pour lire les commentaires et recommencer les mêmes analyses… il était 20h30 et je suis rentré chez moi en ayant manqué ce pourquoi j’étais venu.