ANTICOR

Un lecteur nous a rappelé récemment les 30 propositions d’ANTICOR pour des communes plus éthiques, suggérant aux candidats de les intégrer dans leur programme… La plupart de ces propositions sont en vigueur ou devraient l’être, par exemple aucun élu ne prétendra qu’il ne faut pas lutter contre la corruption… mais dans d’autres domaines c’est beaucoup moins clair.

Lors de la soirée du 22 Arnaud MERCIER a évoqué l’éventualité d’une liste concurrente et rappelé l’importance pour la démocratie locale d’avoir des élus d’opposition. Ci-dessous, 5 suggestions pour la reconnaissance du rôle des élus minoritaires.

  • Permettre aux élus minoritaires d’exercer leur droit à la formation, à l’information et à l’expression.
  • Proposer la vice-présidence de la commission des finances à un élu minoritaire.
  • Associer les élus minoritaires aux phases de négociation prévues dans les procédures d’attribution des marchés publics et des concessions.
  • Associer les élus minoritaires à la désignation des membres non élus de la Commission consultative des services publics locaux.
  • Élargir le droit à la protection fonctionnelle à tous les élus, même ceux n’ayant pas reçu de délégation de l’exécutif.